Amathie à poux

Amathia lendigera | (Linnaeus, 1758)

N° 3508

Manche, Atlantique Nord-Est et Méditerranée (Cosmopolite ?)

Clé d'identification

Colonies ramifiées constituées de stolons tubulaires fins, rampants et érigés
Colonies brun clair, non calcifiées et de petite taille (1 à 2 cm)
Zoïdes en petits groupes séparés situés juste avant les bifurcations
Zoïdes disposés en deux rangs (4 à 8 paires)

Noms

Autres noms communs français

Amathie lendigère, sérialaire lendigère

Noms communs internationaux

Neetmosdiertje (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Sertularia lendigera Linnaeus, 1758
Serialaria lendigera (Linnaeus, 1758)
Sertularia lendigera Linnaeus, 1761
Amathia lendigera (Linnaeus, 1761) est encore retrouvé dans des publications récentes, il semble qu'il y ait discussion entre 1758 et 1761.

Distribution géographique

Manche, Atlantique Nord-Est et Méditerranée (Cosmopolite ?)

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Indo-Pacifique, Caraïbes, Atlantique Nord-Ouest

La présence de Amathia lendigera est confirmée sur les côtes européennes de l'Angleterre à la Méditerranée ainsi que sur les côtes d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique du Nord. Sa distribution est peut-être cosmopolite (Afrique du Sud, océan Indien, Australie), mais la confusion avec d'autres espèces ressemblantes en dehors de la Manche, l'Atlantique Nord-Est et la Méditerranée, est probable.

Biotope

Amathia lendigera est rencontrée sur les pierres, sur d'autres animaux fixés (ascidies, hydraires, bryozoaires érigés, ...), sur des crustacés décapodes (Maja sp.) ainsi que sur des algues, en particulier Halidrys siliquosa, les crampons de laminaires ou autres algues touffues. Ce bryozoaire est commun dans la zone des marées et jusqu'à 60 m de profondeur.

Description

Les espèces du genre Amathia forment des colonies non calcifiées constituées de stolons* tubulaires fins, rampants et érigés. Elles montrent des autozoïdes* cylindriques fusionnés entre eux sur toute leur longueur et organisés en deux séries parallèles rapprochées. Ces doubles séries de zoïdes* se situent sur une seule face ou des deux côtés des branches, suivant l'espèce ils sont rectilignes ou hélicoïdaux autour du stolon. Les zoïdes sont continus ou regroupés à intervalle régulier le long de fins stolons cylindriques, nus et se ramifiant plusieurs fois, le plus souvent de façon dichotome*.

Amathia lendigera forme des colonies de petite taille (1 à 2 cm) rigides en touffes diffuses de couleur brun clair constituées de stolons (kénozoïdes*) pour une partie rampante et pour une autre partie érigée. Les parties rampantes suivent la forme de leur support. Les ramifications sont plus ou moins importantes suivant la configuration du substrat*, classiquement angulées à 90° et presque toujours dichotomes. Les parties érigées portent plus de zoïdes. La longueur des stolons est variable de 1 à 3 mm (habituellement 2 mm), leur section cylindrique a un diamètre d'environ 0,1 à 0,15 mm.
Amathia lendigera se caractérise par un petit nombre de paires d'autozoïdes toujours rectilignes et contigus, 4 à 8 paires (= amas de 8 à 16 autozoïdes), placées juste avant les bifurcations des stolons. La taille des autozoïdes décroit en se rapprochant de la bifurcation, de bas en haut, donnant un aspect de flûte de Pan au groupe de zoïdes sur son stolon. Chaque inter-nœud correspond à un unique kénozoïde. Les rhizoïdes* sont absents. Les lophophores* portent huit tentacules*.

Espèces ressemblantes

Les espèces de la famille des Vésiculariidés (Vesiculariidae) ont toutes une structure proche. Les colonies en touffes érigées ou rampantes portent des zoïdes* cylindriques à ovales allongés et bourgeonnant en groupes ou en lignes le long d'un stolon irrégulièrement ramifié.

Les principales espèces européennes sont les suivantes :

Amathia pruvoti (Calvet, 1911) porte de un à trois groupes de zoïdes sur une même branche, chacun est composé de 8 à 13 paires tournant en spirale le long du stolon, sans former un tour complet. Principalement méditerranéenne, A. pruvoti a également été observée en Grande-Bretagne.

Amathia semiconvoluta Lamouroux, 1824 porte de deux à six groupes de zoïdes sur une même branche, sans occuper la zone de bifurcation entre les stolons, chacun est composé de 18 à 25 paires tournant en spirale le long du stolon et pouvant faire plusieurs tours. Atlantique Nord-Est et Méditerranée.

Amathia vidovici (Heller, 1867) porte un groupe de zoïdes au niveau de la bifurcation, parfois un second au milieu du stolon, chacun composé de 8 à 9 paires tournant en spirale. Atlantique Est et Ouest, Méditerranée (Indo-Pacifique ?).

Vesicularia spinosa (Linnaeus, 1758) forme de plus grandes colonies touffues et souples de couleur beige à brune.

Amathia verticillata (Delle Chiaje, 1822) forme de très grandes colonies robustes et souples de couleur blanc laiteux à verdâtre et à l'aspect de spaghetti (gros et longs stolons translucides). Les zoïdes sont alignés en 2 rangées opposées et spiralées sur des stolons épais (2 mm maximum) et rectilignes.

Bowerbankia spp. (B. pustulosa, B. gracilis, B. imbricata) montrent des autozoïdes organisés en groupe hélicoïdaux similaires à Amathia, mais les autozoïdes ne sont jamais fusionnés et plus éloignés les uns des autres.

Alimentation

Comme chez tous les bryozoaires, la nutrition est assurée par la capture de particules alimentaires (phytoplancton*, en particulier) par les tentacules du lophophore*, dont la sortie est assurée par une augmentation de la pression du liquide interne, phénomène obtenu grâce à la compression musculaire.
Une fois la gaine du lophophore dévaginée, un mouvement pendulaire et circulaire des tentacules ciliés* composant le panache de ce lophophore va permettre le brassage de l'eau environnante et favoriser ainsi la capture des micro-organismes composant le régime alimentaire de la colonie.
Ces animaux sont dits filtreurs* actifs c'est-à-dire, des filtreurs suspensivores* microphages*. Les diatomées* (algues unicellulaires) et les bactéries sont la base de l'alimentation de ce type de bryozoaire.

Reproduction - Multiplication

La croissance de la colonie se fait par bourgeonnement* périphérique de nouvelles zoécies* (= zoïdes ; kénozoïdes = stolons et autozoïdes). La reproduction est sexuée et la colonie est hermaphrodite*. Les œufs fécondés produits par un zoïde femelle sont incubés dans le fourreau tentaculaire.
Après maturation, il va y avoir émission de larves* ciliées et lécithotrophique*, qui vont être dispersées par les courants. Après une courte vie dans la colonne d'eau, la larve va se fixer sur un substrat* adéquat et se métamorphoser en un zoïde primaire ou ancestrule*. Celui-ci bourgeonnera deux à trois zoïdes, qui bourgeonneront eux-mêmes en émettant de longues digitations creuses, les stolons, à partir d'un kénozoïde souche.
Dès lors, la production de larves lors de la reproduction sexuée favorisera la dispersion de l'espèce et le peuplement de nouvelles surfaces.

Origine des noms

Origine du nom français

Amathie à poux ou amathie lendigère est une francisation du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Amathia : du nom d'une des Néréides (nymphes marines, filles de Nérée et de Doris) selon Homère et dans sa version anglo-saxonne. Parfois écrit Amatheia ; en français : Amathée.

lendigera : qui porte des lentes (œufs de poux).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Bryozoa / Ectoprocta Bryozoaires / Ectoproctes Petits animaux coloniaux filtreurs aquatiques fixés à un substrat. Tous les zoïdes sont en continuité physique et issus de bourgeonnement à partir d’un individu unique. Chaque zoïde porte un lophophore rétractile et est abrité dans une logette.
Classe Gymnolaemata Gymnolèmes Colonies polymorphes. Les zoïdes sont cylindriques ou aplatis, les lophophores circulaires. Les parois peuvent être calcifiées ou non. Presque tous marins.
Ordre Ctenostomata Cténostomes Colonies compactes ou en stolons. Zoécies membraneuses non calcifiées. Loges ovoïdes. Orifices habituellement terminaux et fermés par une collerette de la gaine tentaculaire. Pas d’opercule, ni aviculaire, ni ovicelle.
Sous-ordre Stolonifera Stolonifères (Bryozoaires)

(Bryozoaires) Les colonies sont des stolons ramifiés avec des zoïdes solitaires ou en forme de vase disposés en bouquets. Les zoïdes bourgeonnent à partir du stolon et non pas les uns des autres.

Famille Vesiculariidae Vésiculariidés Colonies érigées, en touffes ou rampantes. Zoïdes* cylindriques à ovales allongés et bourgeonnant en groupes ou en lignes le long d'un stolon irrégulièrement ramifié.
Genre Amathia
Espèce lendigera

Nos partenaires