Alcyon jaune

Alcyonium digitatum | Linnaeus, 1758

N° 267

Atlantique, Manche et mer du Nord

Clé d'identification

Masses charnues et lobées larges et irrégulières
Aspect digité
Colonie jaune, orangée ou blanche
Polypes blancs

Noms

Autres noms communs français

Alcyon commun, alcyon atlantique, doigts de mort, main de mer

Noms communs internationaux

Dead men's fingers (GB), Mano di morto (I), mano de muerte (E), Bastardschwamm (D) Dodemansduim (NL)

Distribution géographique

Atlantique, Manche et mer du Nord

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Atlantique Nord-Ouest

En Atlantique, de l'Islande au nord du Portugal. En mer du Nord.

Biotope

Il vit sur les substrats* durs : roche, coquillage, épave… de préférence dans des zones de fort courant et à peuplement algal peu dense. On le trouve typiquement sur les tombants, surplombs, épaves… de la surface jusqu'à plus de 50 m de profondeur. On a trouvé de rares individus jusqu'à 100 m maximum.

Description

Les colonies forment des masses charnues et lobées larges et irrégulières, avec des lobes courts et larges comme des doigts boudinés (4 à 12 lobes par colonie). Chaque colonie peut dépasser 20 cm de diamètre et comporter une douzaine de lobes. Un lobe fait 2 à 3 cm de diamètre.
Les colonies sont de couleur jaune à orange, voire brune. Les colonies blanches existent mais sont plus rares.
Les polypes font 1 cm de hauteur, portent 8 tentacules* et sont de couleur blanc translucide. Ce sont de minuscules anémones de mer. Quand ils sont ouverts, ils donnent un aspect duveteux à la colonie. Ils peuvent se rétracter entièrement.
Bien que cette espèce soit classée dans les coraux mous, elle a encore un squelette calcaire composé de minuscules pièces de calcaire ou spicules* de 100 µm à 400 µm de long.

Espèces ressemblantes

A. siderium : Très semblable à A. digitatum, mais le remplace sur la côte Est de l'Amérique du Nord.

A glomeratum: rose, rouge vif à rouge foncé, parfois orangé à jaunâtre, doigts plus fins (< 2,5 cm de diamètre). Dans les zones de faible courant. Localisé vers les îles Britanniques.

A hibernicum : très petit : colonies < à 4 cm de hauteur, couleur rose. Confusion possible avec les jeunes colonies d' A. digitatum, mais aime les endroits abrités et sans lumière. Iles Britanniques.

Alimentation

L'espèce fait partie des suspensivores* passifs. Elle filtre l'eau et les tentacules retiennent le plancton*, puis l'acheminent à la bouche pour commencer la digestion.
L'espèce est asymbiotique*, c'est-à-dire qu'elle n'héberge pas de zooxanthelles* (algues symbiotiques).
Des études menées par Roushdy et Hansen en 1961 ont démontré qu'Alcyonium digitatum se nourrissait aussi avec du phytoplancton.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont séparés : il existe des colonies mâles et femelles. Il est cependant impossible de distinguer les 2 sexes sur la base de caractères morphologiques externes. Les gamètes* sont libérés dans l'eau de façon synchronisée par les 2 sexes, et la fécondation a lieu dans l'eau. La larve* qui en résulte se fixe immédiatement sur le fond pour donner une nouvelle colonie. Il n'y a pas de stade planctonique. La colonie s'agrandit par bourgeonnement de nouveaux polypes.
La maturation des gonades a lieu en hiver.

Vie associée

Tritonia hombergi : petit nudibranche se nourrissant des polypes d'A. digitatum.
Simnia patula : un mollusque ressemblant à une porcelaine mimétique semble se nourrir des polypes ou des œufs puisqu'on ne la trouve qu'en hiver.

Divers biologie

Des observations de colonies suivies de 5 à 10 ans ont montré une croissance de 10-15 cm de la taille. La durée de vie dépasse les 20 ans. Certaines colonies ont été suivies pendant plus de 28 ans.

Origine des noms

Origine du nom français

Doigt de mort : à cause de l'aspect de doigts de la colonie, et de la couleur blanche d'aspect cadavérique des polypes.

Origine du nom scientifique

Alcyonium : du grec [halcyon] = oiseau de mer.
digitatum : du latin [digitatus] = digité (en forme de doigts) à cause de l'aspect de doigts libres de la colonie.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Octocorallia / Alcyonaria Octocoralliaires / Alcyonaires Anthozoaires coloniaux, parfois solitaires. Polypes de petite taille à symétrie radiaire d’ordre 8 (8 tentacules portant 2 rangées de pinnules). Exosquelette calcaire ou spicules calcaires ou fibres organiques.
Ordre Alcyonacea Alcyonacés Octocoralliaires dont les polypes sont enfouis dans un coenosarc épais plus ou moins calcifié. Polypes allongés qui restent accolés les uns aux autres en bouquets. Spicules fusiformes et épineux. Ce groupe renferme les alcyons (ou coraux mous), les gorgones, et les coraux vrais.
Sous-ordre Alcyoniina Alcyoninés / Alcyonides Coraux mous vrais, ou alcyons.
Famille Alcyoniidae Alcyonidés

 

Genre Alcyonium
Espèce digitatum

Nos partenaires