Poisson-couteau strié

Aeoliscus strigatus | (Günther, 1861)

N° 2371

Océans Indien et Pacifique Ouest

Clé d'identification

Position verticale tête en bas
Livrée argentée coupée d'une bande sombre
Museau fin allongé
Longue épine dorsale recourbée

Noms

Autres noms communs français

Poisson-crevette strié, poisson-rasoir

Noms communs internationaux

Coral shrimpfish, razorfish, striped shrimpfish (GB), Gestriefter schenpfenmesserfisch (D), Heko ayu (J)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Amphisile strigata, Günther 1861

Distribution géographique

Océans Indien et Pacifique Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Ce poisson se rencontre dans les eaux inter-tropicales de l'océan Pacifique Ouest du sud du Japon à la grande barrière corallienne australienne, et dans l'océan Indien jusqu'aux Seychelles et en Tanzanie. Il est présent en Nouvelle-Calédonie.

Biotope

Aeoliscus strigatus se rencontre généralement en banc dans les zones coralliennes abritées, les estuaires, les baies, les zones d'herbier et d'algueraie. Les bancs évoluent près du fond, et se dissimulent au gré des substrats.
Sa zone d'évolution va des premiers mètres jusqu'à la zone des 40 m.
Les juvéniles, quant à eux, peuvent être pélagiques.

Description

Aeoliscus strigatus est un petit poisson très allongé, effilé et aux flancs plats. Il atteint 15 cm de long maximum.
Sa particularité est d'être la plupart du temps en position verticale, tête en bas.
Sa livrée est gris argenté sur tout le corps, avec une bande plus sombre médiane le long des deux flancs, allant de la bouche à la queue. Sa couleur varie en fonction du substrat où se trouve l'animal : verte à jaunâtre dans les algueraies et les herbiers, beige sur les fonds sableux, noire si le poisson se dissimule entre les piquants d'oursins. Les juvéniles sont entièrement noirs.
La tête est fine et fuselée, le museau est très allongé vers l'avant et est sombre. Les yeux sont situés au milieu de la bande sombre.
Le corps présente une face dorsale bien droite dans l'alignement de la queue, tandis que la face ventrale est bombée.
Toutes les nageoires sont très petites et translucides, même la queue semble atrophiée. La nageoire dorsale porte une particularité notoire : une épine dorsale allongée, formant comme un pic qui prolonge le corps du poisson vers l'arrière. De plus, cette épine a une articulation ce qui lui permet de se recourber à volonté dans diverses directions.
Les juvéniles (jusqu'à 20 mm de longueur) ont la même morphologie que les adultes mais pas la même livrée car ils ne possèdent pas encore la bande médiane, leur livrée étant homogène sur l'ensemble du corps. Elle varie également en fonction du substrat (noire au milieu des épines d'oursins, claire sur les fonds sableux, etc).

Espèces ressemblantes

Il existe plusieurs autres espèces de poissons-couteaux : Aeoliscus punctulatus, Centriscus scutatus et Centriscus cristatus.
Cependant les poissons-couteaux du genre Centriscus ont une épine dorsale non articulée, et donc toujours droite.
Aeoliscus punctulatus est moucheté de petits points sombres que ne porte pas Aeoliscus strigatus.

Alimentation

Aeoliscus strigatus se nourrit de zooplancton*, et notamment de petits crustacés, de petits copépodes et de larves de poissons osseux.

Vie associée

Aeoliscus strigatus est associé aux formes de vie longiformes, parmi lesquelles il va se mouvoir aisément et échapper aux prédateurs corpulents peu habitués à ce type de déplacement dans un dédale branchu. C'est notamment l'hôte commun des oursins diadèmes, à proximité desquels il est plutôt très difficile de l'atteindre, les piquants de l'oursin pouvant aussi se mouvoir en même temps que les individus du groupe.

Divers biologie

Aeoliscus strigatus est grégaire et forme des groupe compacts pouvant comporter quelques dizaines d'individus. Ils nagent tous ensemble de manière synchronisée, leur groupe forme ainsi une masse homogène. Leurs petites nageoires ondulent imperceptiblement, tandis que leur corps reste raide, ce qui donne l'impression qu'ils "glissent" dans l'eau.
Le groupe recherche le camouflage dans les substrats, technique qui lui permet d'échapper aux prédateurs, et qui revêt chez lui plusieurs aspects :
- sa forme fuselée verticale le dissimule dans les algues, les herbes, les piquants d'oursins, les coraux branchus.
- les variations de teintes de la bande sombre médiane s'ajustent en fonction des teintes dominantes de l'environnement.
- le groupe se déplace lentement, et les individus oscillent calmement avec les balancements des courants d'eau, ce qui est un avantage dans les algueraies ou les herbiers par exemple, dont les thalles ou les feuilles oscillent aussi passivement en fonction des mouvements d'eau.

Informations complémentaires

Les poissons-couteaux sont prélevés pour l'aquariophilie.

Origine des noms

Origine du nom français

La finesse du corps d'Aeoliscus strigatus et la courbure de sa face ventrale le font fortement ressembler à une lame de couteau.
L'adjectif "strié" indique la présence de la strie qui lui parcourt le corps.

Origine du nom scientifique

Aeoliscus : du latin [Aeolus] = Eole, dieu du vent. Ce poisson adopte un mouvement calme, balancé au gré des courants d'eau, tel un objet passif qui est balancé au gré des vents.
strigatus : du latin [strigatus] = sillonné en longueur. La robe est sillonnée longitudinalement par une remarquable bande sombre.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Syngnathiformes Syngnathiformes Poissons possédant des mâchoires soudées en un tube allongé. Il s'agit essentiellement des syngnathes et des hippocampes.
Genre Aeoliscus
Espèce strigatus

Nos partenaires