Doris-guêpe

Aegires minor | (Eliot, 1904)

N° 2082

Indo-Pacifique Ouest

Clé d'identification

Grande taille (environ 10 cm)
Corps, branchies et rhinophores jaune vif
Réseau de lignes noires sur tout le corps y compris le pied
Branchies au milieu du dos, protégées par 3 lobes

Noms

Noms communs internationaux

Yellow nudibranch, ananas nudibranch, banana nudibranch (GB)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Notodoris minor Eliot, 1904

Distribution géographique

Indo-Pacifique Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Aegires minor se rencontre dans l'océan Indien, du golfe d'Oman, l'Afrique de l'Est et la Réunion au Pacifique jusqu'à Fidji, et du sud du Japon à l'Australie.

Biotope

Le doris-guêpe vit sur des fonds coralliens riches en éponges calcaires dont il se nourrit, entre 3 et 24 mètres de profondeur.

Description

Avec une taille pouvant atteindre 10 à 14 cm, c’est le plus grand représentant de sa famille et un des plus grands nudibranches. Sa coloration est jaune vif avec un réseau de lignes transversales et diagonales noires sur tout le corps ainsi que des points ou petites lignes noires sur le pied. Certains individus peuvent être très foncés. La peau est assez épaisse, couverte de petits spicules* et présente de petites pustules.
Les rhinophores* sont jaunes mais quelques adultes et la plupart des juvéniles peuvent présenter des rhinophores aux extrémités noires.
Les branchies sont situées sur le dos, à la moitié du corps. Elles sont jaunes veinées de noir et partiellement recouvertes de trois larges lobes.

Espèces ressemblantes

Il existe d'autres espèces proches :

Aegires gardineri
ne présente pas de lignes noires sur le corps, qui sont remplacées par des taches noires, et est généralement plus petit.

Aegires citrinus
(et Notodoris citrina, jusqu'à il y a peu considérées comme 2 espèces différentes mais qui, avec la révision du genre, ne devraient former plus qu'une seule espèce) a une coloration jaune uniforme.

Alimentation

Comme bon nombre de nudibranches, Aegires minor est carnivore. Il se nourrit d’éponges calcaires jaunes de la famille des Leucettidés et plus particulièrement de Pericharax heteroraphis et Leucetta primigenia. A. minor possède une radula* classique de mangeur d'éponge. C'est une sorte de rape, pourvue de nombreuses rangées de petites dents qui lui permet de grignoter la surface dure des éponges.
Cependant, chez cette espèce, on observe souvent des amas de spicules au niveau de la tête lorsque ce nudibranche se nourrit. Cela pourrait indiquer qu'il libère ses sucs digestifs sur l'éponge avant d'en ingérer le digestat, laissant les spicules sur place, plutôt que d'avaler des morceaux d'éponge qui seraient digérés dans le tube digestif pour ne rejeter que les spicules dans les déjections.

Reproduction - Multiplication

Cette espèce est hermaphrodite* mais ne peut se reproduire seule (pas d'auto-fécondation). La reproduction nécessite un accouplement entre deux partenaires. L'orifice génital débouche à l’avant droit de l’animal, derrière la tête, ce qui explique que les partenaires se mettent tête-bêche pour l'accouplement. Les gamètes* mâles sont échangés et la fécondation est interne.
Les œufs sont déposés sous forme de spirales jaune vif près de l’éponge dont Aegires minor se nourrit. Les larves véligères* sont planctoniques* et dérivent au gré des courants.

Divers biologie

L'aspect boursouflé du doris-guêpe, ainsi que le bouclier formé de 3 lobes, qui protège et cache les branchies, lui permettent de se dissimuler à la vue des prédateurs et d’accroître son mimétisme avec l’éponge jaune dont il se nourrit.

Informations complémentaires

En 2004, Fahey et Gosliner ont révisé le genre Notodoris qui a disparu au profit de Aegires. Ceci explique que de nombreuses références à cette espèce, dans la littérature et sur internet, soient toujours sous Notodoris minor.

Origine des noms

Origine du nom français

Doris-guêpe est une proposition du site DORIS, la couleur jaune avec des traits noirs faisant penser à une guêpe.

Origine du nom scientifique

Aegires : du latin [aegis] = bouclier, protection, en référence aux 3 lobes sur le dos qui protègent les branchies.

minor
: du latin [minor] = petit, car la première description a été faite sur un individu de petite taille.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Opisthobranchia Opisthobranches Coquille présente, réduite ou absente. Branchies à l’arrière du cœur. Principalement marins ou d’eau saumâtre, rare en eau douce (une dizaine d’espèces, Ordre des Acochlidea).
Ordre Nudibranchia Nudibranches Cavité palléale et coquille absentes chez l’adulte. Lobes pédieux souvent absents aussi. Respiration cutanée, à l’aide de branchies, de cérates ou d’autres appendices. Tête portant une ou deux paires de tentacules, les tentacules postérieurs ou rhinophores peuvent parfois être rétractés dans des gaines. Principalement marins ou d’eau saumâtre.
Sous-ordre Doridina Doridiens Corps aplati. Anus dorsal entouré complètement ou partiellement par des branchies de remplacement ramifiées qui peuvent être rétractées (voire absentes). Mangeurs d’éponges, habituellement armés de spicules calcaires internes.
Famille Aegiridae Aegiridés
Genre Aegires
Espèce minor

Nos partenaires