Chirurgien à épaulettes orange

Acanthurus olivaceus | Bloch & Schneider, 1801

N° 3584

Est de l'océan Indien et océan Pacifique Ouest et Sud

Clé d'identification

Corps allongé de forme ovale fortement comprimé latéralement, 35 cm maximum
Couleur grisâtre à vert olive à l'avant du corps, plus foncée à l'arrière
Longue tache horizontale orange bordée d'un liseré bleu derrière l'ouverture branchiale
Nageoire caudale en forme de croissant avec une large bande blanche entre les deux lobes
Juvénile jaune

Noms

Autres noms communs français

Chirurgien à bande orange, chirurgien olive, chirurgien à épaulettes (Nouvelle-Calédonie), poisson-chirurgien à épaulettes, poisson gendarme (Polynésie française), chirurgien à tache orange

Noms communs internationaux

Orange band surgeonfish, orange-shoulder surgeonfish, orange-epaulette surgeonfish, gendarme fish, orangebar surgeonfish, orange-blotch surgeon, orange-ear surgeonfish, olive surgeonfish, orange epoulette surgeon, orangespot surgeonfish, orange spot tang (GB), Orangefleck-Doktorfisch (D), Cirujando de hombro naranja, pez cirujano de hombro naranja (E), Pesce chirurgo ferito (I)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Hepatus olivaceus (Bloch & Schneider, 1801)
Rhombotides olivaceus (Bloch & Schneider, 1801)
Teuthis olivaceus (Bloch & Schneider, 1801)
Acanthurus eparei Lesson, 1830
Acanthurus humeralis Valenciennes, 1835
Ctenodon erythromelas Swainson, 1839
Harpurus paroticus Forster, 1844
Acanthurus chrysosoma Bleeker, 1857
Hepatus chrysosoma (Bleeker, 1857)
Rhombotides xanthosoma Bleeker, 1865

Distribution géographique

Est de l'océan Indien et océan Pacifique Ouest et Sud

Zones DORIS : Indo-Pacifique

A. olivaceus fréquente l'est de l'océan Indien et le Pacifique. A l'est de l'océan Indien, on le rencontre sur les côtes des îles Christmas et des îles Cocos et sur les côtes ouest de l'Australie. Dans l'océan Pacifique, on le rencontre depuis les côtes japonaises jusqu'aux côtes australiennes au niveau de Brisbane, et dans le Pacifique Sud, autour des îles Hawaïennes et Tuamotu. Il fréquente les côtes nord de l'Australie, depuis Brisbane jusqu'à Ningaloo Reef.

Concernant les zones DORIS, A. olivaceus fréquente les côtes de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française.

Biotope

Acanthurus olivaceus est une espèce bentho-pélagique* qui fréquente les zones sableuses ou caillouteuses, à proximité des récifs coralliens. On le rencontre dans les lagons, sur les terrasses, les pentes externes depuis 3 m jusqu'à plus de 50 m de profondeur, solitaire ou parfois en petits groupes, éventuellement mélangé à d'autres espèces. Les juvéniles vivent en banc ou solitaires, dans des lagons ou des criques bien protégés, entre 1 et 3 m de profondeur.

Description

A. olivaceus a un corps ovale, comprimé latéralement, pouvant atteindre 35 cm.

L'adulte a une livrée en deux parties séparées nettement d'une ligne verticale. L'avant du corps (environ les deux tiers) est grisâtre ou vert olive, l'arrière est plus foncé, voire brun foncé chez certains individus. A l'arrière du bord supérieur de l'ouverture branchiale, il possède une longue tache horizontale orange brillant bordée d'un liseré bleu violacé. Les couleurs de la livrée d'un individu peuvent différer instantanément selon son humeur. Notamment, en situation de stress, le contraste entre l'avant et l'arrière s'accentue.

La tête est haute et de faible largeur (moins du quart de la longueur du corps), l'œil est assez grand et l'iris est doré. Deux petits traits orange sont dessinés à l'avant de l'œil. La bouche est petite et située à l'avant de la tête (bouche terminale), les lèvres sont assez épaisses et peuvent apparaître de la même couleur que l'avant du corps, ou légèrement bleutées. Le menton et la crête du front, depuis la bouche jusqu'au début des nageoires dorsale et anale, peuvent également apparaître légèrement bleutés. Les mâles développent en vieillissant une bosse frontale.

Les nageoires dorsale et anale sont longues, symétriques et rejoignent le début du pédoncule caudal*. Elles sont de même couleur que le corps, claires à l'avant, foncées à l'arrière. Le bord extérieur de ces nageoires est souligné d'un liseré bleu, et le bord intérieur est bordé d'une ligne orange ou brune. Les nageoires pectorales longues et pointues, sont foncées, grises ou brunes, et bordées d'une large bande claire translucide. Les nageoires pelviennes sont de la même couleur que le corps ou plus foncées selon les spécimens, soulignées d'un fin liseré bleu. La nageoire caudale est en forme de croissant aux lobes pointus, qui peuvent être très étirés chez certains spécimens. Elle peut atteindre le tiers de la longueur totale du poisson. Le pédoncule caudal est gris clair, puis présente des lignes foncées continues et discontinues s'évasant sur la nageoire. Le bord de la nageoire situé entre les deux lobes est blanc.

Les scalpels (fines lames acérées érectiles situées de chaque côté du pédoncule caudal) sont noirs et entourés d'un fin liseré bleuté peu visible chez certains spécimens.

Le juvénile a une livrée jaune, sa bouche est moins proéminente et le bord de la nageoire anale est bleu. La nageoire caudale, également bordée de bleu, est droite, voire convexe. La tache située au-dessus de l'ouverture branchiale apparaît lorsque le poisson atteint 6 cm. Elle est jaune plus sombre. La nageoire caudale prend progressivement la forme de croissant et le liseré bleu s'estompe. A 12 cm, la robe vire au brun, l'arrière du corps devenant plus foncé que l'avant.

Espèces ressemblantes

Dans sa zone de répartition, Acanthurus olivaceus peut être confondu à l'état juvénile avec les poissons-anges Centropyge flavissima, et C. heraldi ou avec le juvénile d'Acanthurus pyroferus mimétique de ces poissons-anges. Pour tenter de les identifier, on peut noter les caractéristiques suivantes :

  • les nageoires anale et dorsale d'A. olivaceus ne rejoignent pas la nageoire caudale, et les spécimens dépassant 6 cm présentent la tache ovale jaune sombre commençant au-dessus de l'ouverture branchiale
  • les poissons-anges ont une forte épine sur l'opercule*, ne possèdent pas de scalpel sur le pédoncule caudal, et la distance entre l'œil et la bouche est courte (égale ou inférieure au diamètre de l'œil). A. olivaceus a le front bombé et la distance entre l'œil et la bouche est environ deux fois le diamètre de l'œil chez le juvénile (bien davantage chez l'adulte).
  • Centropyge flavissima est entièrement jaune, les nageoires impaires, la bouche et les ouïes sont bordées de bleu, l'œil est cerclé de bleu. La nageoire caudale est franchement arrondie.
  • Centropyge heraldi est jaune brillant ou jaune orangé brillant. Derrière l'œil, il possède une tache sombre vert olive recouverte de petites taches jaunes.

Acanthurus olivaceus est une espèce proche d'Acanthurus tennentii qui fréquente l'océan Indien. Ce dernier présente deux galons noirs horizontaux derrière les yeux et une grande tache noire cerclée de bleu autour des scalpels.

Alimentation

Acanthurus olivaceus se nourrit essentiellement de détritus organiques, de diatomées et d'algues fines filamenteuses couvrant le sable et la roche nue.

Reproduction - Multiplication

Chez les Acanthuridés, les sexes sont séparés et il n'existe pas de dimorphisme* sexuel, hormis la présence d'une bosse frontale chez les mâles âgés. La maturité sexuelle est atteinte pour une taille de 18 cm. Des regroupements d'A. olivaceus précédant la ponte, ont été observés sur la Grande Barrière de Corail. La ponte a lieu en surface, les femelles expulsant les ovules* immédiatement fertilisés par les mâles. Les œufs fécondés dérivent avec le plancton*. Les alevins se nourrissent de microscopiques algues et larves* planctoniques. Dès que le courant les rapproche de la côte, ils rejoignent le fond, généralement dans des zones calmes et abritées. En grandissant, les poissons semblent préférer des zones plus agitées et oxygénées.

Divers biologie

Sa croissance se développe principalement durant les trois à quatre premières années de sa vie. Au-delà de quatre ans, elle est très lente, voire stagnante.

A. olivaceus pourrait vivre jusqu'à 33 ans, âge maximal enregistré dans la Grande Barrière de Corail.

Sa nageoire dorsale possède 9 rayons épineux, et 23 à 25 rayons mous. La nageoire anale possède 3 rayons épineux et 22 à 24 rayons mous.

Cette espèce peut s'hybrider avec Acanthurus nigricauda et A. tennentii.

Informations complémentaires

A. olivaceus est l'une des espèces fortement incriminées dans l'empoisonnement à la ciguatera*.

Réglementation

Les chirurgiens présentent peu d'intérêt halieutique*, et sont surtout victimes de captures accessoires à l'occasion de pêches d'autres espèces. Certaines espèces, dont A. olivaceus, sont prisées des aquariophiles et sont pêchées afin d'alimenter ce marché. Même si A. olivaceus est modérément fréquent, il est distribué dans une grande zone qui comprend plusieurs aires marines protégées. Il n'y a aucune mesure spécifique pour réglementer cette espèce.

Origine des noms

Origine du nom français

Chirurgien : en référence à l'épine (ou scalpel) positionnée de chaque côté du pédoncule caudal.
à épaulettes orange : pour indiquer la tache orange située derrière l'œil qui évoque une épaulette.

Origine du nom scientifique

Acanthurus : du grec [akantha], qui signifie épine et [oura], qui signifie queue. « L'épine sur la queue » désigne les scalpels présents sur le pédoncule caudal des poissons-chirurgiens. Le genre a été décrit par Forsskål en 1775.
Le nom "olivaceus", signifie en latin « de couleur olive »

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Acanthuroidei Acanthuroïdes Poissons-chirurgiens.
Famille Acanthuridae Acanthuridés  
Genre Acanthurus
Espèce olivaceus

Nos partenaires