Chirurgien à marque noire

Acanthurus nigricauda | Duncker & Mohr, 1929

N° 2729

Indo-Pacifique

Clé d'identification

Taille maximale documentée 40 cm
Couleur uniforme et variable (gris ou beige plus ou moins pâle à marron foncé presque noir)
Longue épaulette noire derrière la limite supérieure de l'opercule
Bande horizontale noire devant les scalpels
Nageoire caudale en croissant très prononcé commençant par un anneau blanc

Noms

Autres noms communs français

Chirurgien à œil surligné, chirurgien à épaulette, chirurgien à queue blanche, oturi (Polynésie française), Chirurgien à virgule noire (Fidji)

Noms communs internationaux

Black surgeonfish, blackstreak surgeonfish, black-barred surgeonfish, epaulette surgeonfish, shoulderbar surgeonfish, white-tail surgeonfish (GB), Epaulet-kirurgfisk (Danemark), Epaulet-doktervis (Afrique du Sud), Cirurgião graduado (Mozambique)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Acanthurus gahm nigricauda Duncker & Mohr, 1929

Distribution géographique

Indo-Pacifique

Zones DORIS : Indo-Pacifique

La distribution d’Acanthurus nigricauda couvre l’océan Indien et les zones tropicales et subtropicales des parties ouest et centre de l’océan Pacifique.
Dans le Pacifique, l'espèce est présente d’ouest en est de l’Indonésie à l’archipel des Tuamotu, et du nord au sud du sud du Japon à l’Australie et la Nouvelle-Calédonie.

Biotope

On peut rencontrer ce poisson-chirurgien entre 0 et 30 m dans les zones sableuses ou rocheuses des pentes externes et des lagons. On le trouve aussi dans les baies. Il est moins fréquent en zone corallienne, contrairement à la plupart des espèces de sa famille.

Description

Le corps est ovale et fortement comprimé latéralement. Sa hauteur (distance entre la base du troisième rayon dur de la dorsale et celle du premier rayon des pelviennes) entre environ 2,4 fois dans sa longueur standard (longueur sans la queue). Sa taille maximale documentée est de 40 cm. Les très petites écailles dont son corps est couvert lui donnent un aspect lisse. La ligne latérale* est très discrète.

Description sommaire :
La couleur du corps est uniforme avec une tête plus claire. Elle est variable et peut aller du gris pâle au marron foncé. Elle est marquée par une épaulette noire derrière les yeux et par une fine bande noire devant les épines armant le pédoncule* caudal. La nageoire dorsale est jaunâtre, l’anale est grisâtre. La caudale est en croissant. Elle commence par un anneau blanc.

Description détaillée :
La couleur du corps est uniforme et variable en fonction de l’humeur du sujet. Elle va d’un gris ou d’un beige plus ou moins pâle à un marron foncé presque noir. La tête est généralement d’une teinte plus claire que le reste du corps. Une marque gris-bleu à bleue est souvent présente sur l'axe médian de la nuque jusqu’au début de la nageoire dorsale. Une fine ligne noire accompagne la base de la nageoire dorsale. Une longue épaulette noire prend naissance derrière les yeux, à la limite supérieure de l'opercule*. La longueur de cette ligne est variable, mais elle peut entrer environ 8 fois dans la longueur totale. Elle est parfois bordée par un liseré de couleur claire. Une bande noire couvre partiellement les épines rétractiles présentes sur le pédoncule caudal (les « scalpels ») et se prolonge vers l’avant du corps en s’affinant à son extrémité. Cette bande s’allonge avec l’âge et peut couvrir jusqu’à la moitié de la distance entre les scalpels et la base des pectorales. Les scalpels, peu discernables, sont de couleur claire tendant généralement vers l’orange.

Le profil de la tête est régulièrement convexe de la bouche à la nuque. Elle est haute et de faible largeur. Les yeux sont haut placés et légèrement proéminents. Les deux paires de narines, très proches l’une de l’autre, sont placées devant les yeux. La bouche est petite et terminale, en forme de bec. Chez les grands individus, elle peut paraître subterminale du fait d’un bombement du museau au-dessus de la lèvre supérieure.

Les nageoires dorsale et anale sont continues. La dorsale est jaunâtre avec une base plus claire et une ligne noire à liseré bleu sur la frange. L’anale est grise à noirâtre avec un liseré bleu.
Les pectorales ont une base orange foncé ; leurs rayons sont gris à noirs dans les deux premiers tiers de leur longueur. Une bande jaune vif couvre ensuite la membrane des rayons les plus longs, le reste étant translucide.
Les pelviennes sont grisâtres à ocre avec un premier rayon bleu. La nageoire caudale est en croissant très prononcé ; elle commence par un anneau blanc plus ou moins large, le reste allant du gris très pâle au noirâtre avec des rayons extérieurs plus foncés et un liseré noir bordé de bleu.

Le patron de couleurs des juvéniles est décrit dans la section consacrée à la reproduction.

Espèces ressemblantes

La présence d’une épaulette noire derrière les yeux et d’une bande noire plus fine devant les scalpels empêche généralement toute confusion d’Acanthurus nigricauda avec un autre poisson-chirurgien.
Citons néanmoins le chirurgien-lieutenant Acanthurus tennenti, que l'on distinguera à ses scalpels noirs logés dans une large tache noire entourée de bleu, ainsi qu'à ses deux "galons" (au lieu d'un seul chez A. nigricauda) derrière les yeux.

Alimentation

L’espèce est principalement détritivore* : elle se nourrit des débris organiques contenus dans le film algal déposé sur les substrats* sableux ou rocheux. La proportion d’algues dans les contenus stomacaux étudiés est faible.

Reproduction - Multiplication

Peu de choses sont connues sur la reproduction de cette espèce. Elle est gonochorique* (les sexes sont séparés dès la naissance). Une étude menée en Micronésie donne les informations suivantes :

  • A. nigricauda se reproduit en formant des agrégations très denses ;
  • les pontes se font en groupes, les gamètes* étant émis en pleine eau ;
  • la taille minimale pour la maturité sexuelle est de 16,3 cm, celle des femelles étant de 15,5 cm ;
  • on a estimé à plus de 20 000 le nombre d’ovules* viables expulsés par des femelles d’une taille moyenne de 17 cm en un seul accouplement.

Des hybrides A. nigricauda x A. olivaceus ont été observés dans les îles Marshall (Micronésie).

Les juvéniles : le corps du juvénile est proportionnellement moins long et plus haut que celui de adultes. Il est d’abord uniformément brun foncé, à l’exception d’une nageoire caudale translucide jaunâtre. La caudale est à peine échancrée. Puis un anneau blanc se dessine à sa base, ses rayons deviennent grisâtres et sa membrane gris pâle, avec une frange terminale translucide. Les scalpels sont marqués par une petite tache noire. Les autres nageoires prennent ensuite progressivement les couleurs du patron des adultes. L'épaulette noire derrière les opercules apparaît sur l'animal d'environ 7 cm, celle qui part des scalpels quand l'individu atteint environ 10 cm.

Vie associée

Le genre Acanthurus est victime notamment d’un copépode endoparasite*, Sarcotaces verrucosus.

Divers biologie

Les scalpels sont tranchants comme des rasoirs. Ils sortent de leur gaine quand le poisson dirige sa queue sur le côté et peuvent infliger des coupures douloureuses si le poisson est manipulé. Ce sont des armes offensives contre des rivaux et défensives contre des prédateurs.

A. nigricauda forme des bancs qui peuvent être importants, parfois en association avec Acanthurus olivaceus.

La nageoire dorsale comprend 9 rayons durs et de 25 à 28 rayons mous, la nageoire anale comprend 3 rayons durs et de 23 à 26 rayons mous.

Informations complémentaires

Cette espèce est potentiellement ciguatérique* du fait des algues qu’elle ingère.

Son statut pour l’UICN* est LC (Least Concerned, traduit par « Préoccupation mineure »), ce qui signifie que les informations recueillies sur l’espèce ne permettent pas de la classer dans les autres catégories, notamment dans les trois qui alertent sur une menace (CR : en danger critique d’extinction, EN : en danger, VU : vulnérable). Elle n’est donc pas actuellement concernée par des mesures de protection.

Origine des noms

Origine du nom français

Chirurgien : ce nom se rapporte aux épines érectiles qui arment le pédoncule caudal de ces poissons. On appelle aussi ces épines des « scalpels », du nom de l’un des instruments tranchants des chirurgiens de métier.

à marque noire : en référence à la longue épaulette noire partant de la limite supérieure de l'opercule.

Origine du nom scientifique

Acanthurus : nom composé par les mots grecs [akantha], qui signifie épine et [oura], qui signifie queue. Il renvoie aux épines érectiles présentes sur le pédoncule caudal des poissons-chirurgiens.
Le genre a été décrit par Forsskål en 1775 comme un sous-genre du genre Chaetodon tel qu’il était conçu à l’époque. L’un des arguments pour la création de ce sous-genre était la présence d’épines érectiles sur le pédoncule caudal.
Il y a actuellement 39 espèces acceptées dans le genre.

nigricauda : mot composé de [nigri], dérivé du verbe latin [nigrico, nigricare], qui signifie être noirâtre, noircir, et du nom [cauda], qui signifie queue. Ce mot fait référence à la nageoire caudale du poisson, qui paraît noire quand il est en livrée sombre. Il faut cependant noter qu’elle peut être d’un gris très pâle quand il est en livrée claire.

L’espèce a été décrite comme une sous-espèce d’Acanthurus gahhm, sous le nom d’Acanthurus gahhm nigricauda par Duncker et Mohr en 1929. Elle est considérée comme une espèce à part entière par Randall en 1987. La localité du type* se trouve dans les îles Mussau (archipel Bismarck, Papouasie-Nouvelle-Guinée).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Famille Acanthuridae Acanthuridés  
Genre Acanthurus
Espèce nigricauda

Nos partenaires